Dénicher les beaux endroits en Suisse

DE GENÈVE A LAUSANNEimmobilier-suisse-tourisme-bureau

Pour vivre en Suisse, il faut se procurer un logement et surtout prendre contact avec sa culture et son patrimoine.

Les nouvelles entreprises sont les bienvenues dans tous les cantons de Neuchâtel à Fribourg. Louer un bureau est plus évident dans ce pays que nul part ailleurs tout comme vendre des lunettes de soleil !
Après avoir signalé brièvement les principaux attraits de Genève, la première excursion qui s’impose est de réaliser le tour du lac en bateau. L’étendue d’eau est entièrement cernée par une route qui suit presque toujours de près le rivage. C’est cette rue qu’il faut emprunter si l’on veut visiter les nombreuses petites villes cernant le lac. Mais, sur la côte qu’il longe de près, aussi bien que sur la rive opposée, le vapeur offre des vues plus intéressantes et mieux dégagées que la route, sans parler du charme reposant qu’offre par elle-même, la navigation.

Au lecteur qui prend avec nous le bateau, nous signalerons au passage d’autres excursions et l’intérêt de chaque escale. Des bateaux express ne desservent que les principales villes du lac, mais ils s’éloignent trop du rivage. Aussi nous les déconseillons à qui voit le lac pour la première fois. Sortant de Genève, le bateau longe la rive occidentale du lac, bordée et dominée de parcs superbes. Le passage s’effectue devant Bellevue, Genthod, Versoix, charmantes localités avec des hôtels et restaurants au bord du lac.

A droite, derrière le Salève et les Voirons, le Mont Blanc, que le visiteur perdra plus loin de vue, continue d’être la toile de fond du paysage :

  • A gauche s’élève la barrière du Jura que creuse le col de la Faucille.
  • Puis le bateau touche Coppet dont le château appartint à Necker, le ministre de Louis XVI, et à sa fille, Mme de Staël, intellectuelle au coeur effervescent, irréductible ennemie de Napoléon.
  • Ensuite, passé Céligny, c’est Nyon avec son église du XVe siècle et un château de la même époque remanié au siècle suivant. Nyon avec ses rues à forte pente, au charme désuet, sa plage agréable et son port coquet mérite une visite complète.
  • Au delà de Nyon, on débouche dans la partie centrale du lac qui s’élargit considérablement ; c’est le « grand lac ».
  • En plein Est, on aperçoit Thonon, distant de dix-huit kilomètres. Au delà de Nyon, la vue devient de plus en plus belle sur la côte de Savoie que domine la Dent d’Oche.
  • La rive suisse se couvre, sur les collines, d’un vaste vignoble dont les Genevois consomment gaillardement la production.
  • Le bateau accoste à Rolle dont l’ancien château du XVIe siècle contient un petit musée militaire.
  • L’escale suivante est celle de Morges, un charmant petit port-bijou ; du quai on a sur le Mont-Blanc une vue admirable plus dégagée que celle qu’on a de Genève ; la ville possède un château du Moyen Age restauré au XVI’ siècle, et une église du XVIII e. Morges s’enorgueillit de son concours hippique international. On passe ensuite à Saint-Sulpice qui conserve une intéressante église romane. De l’autre côté du lac, on aperçoit au loin émergeant de l’opulente verdure de la côte savoyarde, les constructions étagées d’Évian.
  • On arrive enfin à Ouchy, le port de Lausanne ; de ravissants jardins, de frais ombrages et des quais magnifiques entourent le débarcadère fleuri. Lausanne possède une plage, Bellerive, extrêmement moderne, l’une des plus vastes de toute la Suisse. Son bassin de Mont-Choisi se transforme l’hiver en patinoire artificielle où ont lieu de très belles rencontres de hockey sur glace.

LAUSANNE ET LE FOND DU LAC

Lausanne dont le centre est relié à Ouchy par un funiculaire et de nombreux trolleybus, occupe une merveilleuse situation en amphithéâtre au-dessus du lac. La ville est construite sur trois collines entre lesquelles dévalaient autrefois des torrents aujourd’hui comblés ou couverts. Le funiculaire venant du lac aboutit près de la place Saint-François où s’élève l’église du même nom. Cette ancienne église de franciscains a été bâtie dans les dernières années du XlVe siècle sur le type des églises gothiques du midi de la France ; on y admire des stalles du XlVe siècle. Par la rue Saint-François on rejoint l’Hôtel de Ville qui remonte au milieu du XV e siècle mais dont les façades ont été refaites en 1673 dans un style Renaissance attardé. De la place Saint-François on gagne vers l’Est le parc de Mon-Repos, délicieuse promenade ombragée qui fut, au début du XIX e siècle, un séjour apprécié des frères de Napoléon I » puis, plus tard, du futur Napoléon III.

C’est aujourd’hui la propriété de la Ville de Lausanne. Sur la bordure Nord de Mon-Repos s’élèvent les bâtiments imposants du Palais du Tribunal Fédéral (Cour Suprême de la Suisse) construits de 1922 à 1927. Revenant à la place Saint-François et franchissant le Grand Pont, on voit se dresser sur la colline de la Cité l’ancienne cathédrale, devenue temple protestant, qui demeure le plus beau et le plus grand édifice religieux de la Suisse. Ce monument a été bâti de la fin du XII » siècle à la fin du Mlle siècle et appartient à l’école gothique de Bourgogne. On remarque le triforium, la disposition des fenêtres hautes, la tour-lanterne. Le portail de la façade, de style flamboyant, ne date que du XVI » siècle et a été refait de nos jours, mais le flanc sud offre, sous un porche, avec assurance de ne rien manquer !

L’UNIVERSITÉ ANCIEN PALAIS DE RUMINE (1898-1904)

l’Esplanade du Signal, située à 647 mètres d’altitude offre une vue admirable sur le lac Léman tout entier ; au Sud-Est, dans l’axe de la vallée du Rhône, apparaît le Massif du Grand Combin qui culmine à 4317 mètres, encadré à gauche par les Diablerets, extrémité de l’Oberland, qui atteignent 3222 mètres, à droite par le « rateau » si caractéristique de la Dent du Midi dont la Haute Cime s’élève à 3260 mètres. Lausanne est une ville à la fois universitaire et commerçante

Pittoresque dans ses quartiers anciens et ses rues montantes, moderne et élégante dans ses quartiers neufs, admirablement outillée pour recevoir ses hôtes, elle offre à tous ses visiteurs un accueil particulièrement choisi. N’oublions pas de signaler, en outre, à l’attention du promeneur, l’intéressant musée des Beaux-Arts.

Un article : http://immobilier-ch.com/immobilier-de-campagne/

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s